Accueil / Finance / Loi Malraux : Comment en profiter aux alentours de Nantes?

Loi Malraux : Comment en profiter aux alentours de Nantes?

Nantes est une ville dotée d’une excellente qualité de vie qui permet aux locataires comme aux propriétaires de profiter de la loi Malraux. Quelle est la particularité de Nantes ? Comment bénéficier des avantages de la loi Malraux au sein de cette ville ?

Particularité de la ville de Nantes

Traversées par plusieurs cours d’eau dont la Loire, Nantes est l’une des villes d’Europe où il fait bon de vivre. Cette cité dispose de nombreux espaces verts ainsi qu’un patrimoine immobilier varié. Il s’agit d’une ville d’art et d’histoire où l’on peut découvrir de nombreux monuments historiques.

Depuis plusieurs années, la préservation et la promotion du patrimoine sont parmi les prérogatives de la ville de Nantes. De par son environnement fluvial, Nantes possède un splendide paysage urbain. Certains immeubles sont penchés à cause de la présence de la Loire et de l’Erdre à proximité.

Aussi, bon nombre de bâtiments sont d’époque, ce qui permet aux futurs propriétaires et locataires d’être éligibles à la loi Malraux.

Profiter de la loi Malraux à Nantes et aux alentours

La loi Malraux accorde une réduction d’impôt aux propriétaires restaurant et réhabilitant leurs immeubles, et ce, à condition que les bâtiments soient implantés dans des Sites Patrimoniaux Remarquables (SPR) ou dans des « vieux » quartiers. À ce titre, il y a plusieurs bâtisses historiques dans le Vieux Nantes que l’on peut rénover et restaurer. Clairement, la loi Malraux est un levier de qualité pour créer son patrimoine à Nantes.

Il est important de souligner que seuls les immeubles garantis par un plan de sauvegarde et de mise en valeur, ou par un plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine, bénéficient du crédit d’impôt de la Loi Malraux.

Notons que les bâtiments d’utilité publique ayant besoin d’être restaurés ainsi que les logements dans les secteurs « d’habitat ancien dégradé » sont aussi éligibles à la loi Malraux.

La réduction d’impôt concerne notamment les frais d’adhésion ainsi que les divers travaux liés à la restructuration de l’habitat (démolition, reconstitution de toiture, restauration, et transformation).

Notons que le taux de la réduction d’impôt est estimé à 30 % de la valeur des dépenses dans les SPR contre 22 % pour les autres cas.

Voir aussi

Les banques en ligne s’attaquent aussi au crédit immobilier

Depuis le début du mois de Janvier 2016, le marché est clairement favorable aux emprunts …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.