Accueil / Internet / Les parcs informatiques des entreprises et loi RGPD

Les parcs informatiques des entreprises et loi RGPD

Entré en vigueur le 25 mai 2018, le Règlement européen sur la protection des données personnelles concerne le renforcement et harmonisation du traitement des données personnelles des résidents de l’UE. Le RGPD impose une plus grande responsabilité aux entreprises ( Exemple : une entreprise d’intégration réseau informatique et sécurité ) qui recueillent des données de clients, les traitent et les analysent. Voici des détails de ce que cela implique.

RGPD et parcs informatique

Les entreprises doivent être plus vigilantes

De nos jours, la majorité des entreprise actives sur le web recueillent des données personnelles de visiteurs et de clients, et les utilisent. Il peut s’agir de noms, coordonnées, adresses email, et plus encore.

En raison du RGPD – une application plus stricte des principes de la loi informatique de 1978 – les entreprises doivent faire preuve de davantage de vigilance en ce qui a trait à leur façon de récolter et d’héberger des informations personnelles sensibles.

Quelques conseils pour appliquer cette réglementation

Il n’est pas évident d’appliquer le RGDP lorsqu’une entreprise ne dispose pas d’un technicien en interne ou d’un service informatique. Dans ce cas, n’hésitez pas à faire appel aux services d’un professionnel en infogérance.

Élaborez et mettez en œuvre une politique de gestion des droits d’accès aux données. Il importe de former l’ensemble des employés et collaborateurs aux nouvelles pratiques plus strictes concernant la protection des données informatiques.

Veillez à ce que les logiciels et applications de l’entreprise soient mis à jour. Déployez des outils de protection, tels que antivirus, filtrage et détection comportementale. Planifiez la sauvegarde régulière des données d’entreprise.

Prévoyez des processus en cas d’intrusion et de cyberattaque. Recherchez les conseils d’experts afin d’optimiser la sécurité de l’infrastructure de l’entreprise. Implantez un système de monitoring qui permette la détection rapide d’irrégularités et d’activités suspectes.

Que risque l’entreprise ne respectant pas le RGPD ?

La Commission nationale de l’informatique et des libertés est chargée d’appliquer le RGDP. En plus de fournir des conseils concernant la réglementation, la CNIL a pour mission de contrôler et sanctionner les entreprises.

Une situation non-conforme reçoit en premier lieu un avertissement. Lorsque les mesures nécessaires ne sont pas mises en œuvre, l’entreprise est tenue de s’acquitter d’une amende pouvant atteindre 20 millions d’euros ou 4% du chiffre d’affaires.

Lorsque survient une violation de ses données (piratage ou intrusion), l’entreprise ayant subi l’attaque doit signaler cet incident à la CNIL dans les 72 heures. Voilà pourquoi il importe de tout mettre en œuvre pour assurer la protection des données, et d’intervenir rapidement lorsque se produisent des intrusions.

Suite de l’article :

se mettre en conformité loi RGPD
la RGPD 2018

Voir aussi

Des promotions à ne pas rater chez Darty.com

La boutique Darty, spécialiste de la vente d’appareils électroménagers, de mobiliers de cuisine et d’équipement …