Accueil / Vie Pratique / Les opérations de nettoyage, késako ?

Les opérations de nettoyage, késako ?

En eaux troubles, le long des rivières, en forêt, dans les ports ou encore à la campagne au cœur des champs, il n’est pas rare qu’il y soit organisé un « nettoyage de la nature ». D’ailleurs, à l’approche de l’été et jusqu’à l’automne en règle générale, ces opérations se succèdent. Mais voilà, pour les non érudits, en quoi cela consiste-t-il ?

Une opération grandeur nature de sensibilisation environnementale

Il s’agit simplement de donner un coup de propre dans un petit coin de nature entre amis, en famille ou avec d’autres bénévoles.

Une organisation bien ficelée

Ramasser des déchets sur un site naturel comporte des risques non négligeables. Afin de se prémunir des risques de blessures, les bénévoles se doivent d’avoir une tenue de circonstance. Et, pour faciliter le ramassage, la zone est préalablement définie et délimitée – dans certains cas – pour assurer la sécurité des bénévoles. Elle peut également être organisée en petits groupes.

Outre cela, les participants disposent de tout le matériel nécessaire pour mener à bien le nettoyage. Gants, chasubles ou t-shirts, sacs poubelles, bennes à ordures qui sont, à leur disposition pour récupérer et stocker avant valorisation la totalité des déchets trouvés sur le site en question.

Une opération citoyenne avant tout

L’idée est donc de redonner sa beauté naturelle à un site, de préserver sa biodiversité en le débarrassant des déchets qui le compose. C’est un acte civique qui permet de « dépolluer » en quelque sorte un site. C’est une action d’éducation civique, d’éducation à l’environnement.

Une action de sensibilisation

Si, du temps de nos ancêtres – les hommes des cavernes à la Préhistoire – quitter sa grotte en y abandonnant ses déchets ne posait pas de problème autre mesure, aujourd’hui, les conséquences de ce geste sont bien différentes. A cette époque, les déchets étaient principalement des restes de nourriture, des os, des peaux, du bois. En fait, des éléments qui se dégradaient facilement. Mais voilà, les déchets que l’on retrouve de nos jours dans les milieux naturels sont bien différents. Pneus, bouteilles de gaz, pots de peinture, canettes en aluminium, bouteilles en verre, mégots de cigarette, sacs en plastique pour ne citer que ceux-là, outre le fait de se dégrader extrêmement lentement polluent les sols, les points d’eau mais aussi dégradent la nature au sens large. Cette dégradation du milieu naturel est certes un danger pour la faune et la flore mais l’est également pour nous, qui vivons grâce à elle.

Même si seuls les déchets visibles – dans un souci d’esthétisme du lieu – sont collectés, cette opération grandeur nature permet néanmoins de sensibiliser les participants aux enjeux environnementaux, au Développement Durable. Il ne s’agit pas là uniquement de ramassage des déchets mais de protection d’un site naturel en sensibilisant au tri, à la propreté, au temps de dégradation des déchets dans la nature, au ramassage sans oublier à la valorisation des déchets.

Les structures qui les proposent

La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et pour l’Homme, les centres E. Leclerc, Surfrider Foundation Europe mais aussi de nombreuses autres associations, entreprises, établissements scolaires près de chez soi proposent de nombreuses actions de nettoyage et donnent l’opportunité de réfléchir sur nos comportements, de réaliser l’impact de nos déchets sur la faune et la flore mais aussi donnent l’occasion de faire un geste concret en faveur de la protection de l’environnement.

Voir aussi

Economiser sur ses billets d’avion avec un VPN

Le voyage fait partie des plaisirs les plus fous et les plus aventuriers qu’un humain …